Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

C’est presque arrivé

C’est presque arrivé

Okay, les informations suivantes n’ont pas encore été confirmées. Mais tous ces dossiers sensibles seront largement développés dans les années à venir par notre équipe, dont la rigueur intercontinentale n’est plus à démontrer. Les titres, en exclusivité :


– Rappel  : la blague «  ce film d’hauteur ne vole pas haut  » est officiellement périmée depuis 1997

– L’expression  : «Indéniablement, il y a quelque chose  !» interdite par arrêté préfectoral à la sortie des salles

– Les intervieweurs de Nawapol Thamrongrattanarit exigent d’être payés au signe

– Accoudé au bar, il prétend entre deux hoquets avoir vu tous les films

– Panne de son durant la projection : 400 spectateurs acclament un « chef-d’oeuvre du cinéma muet »

– Séduit, Arnaud Montebourg propose de relocaliser le cinéma indien sur les bords de Loire

– Un festivalier tabassé par des habitués après avoir sorti ses lunettes 3D

– Le jeté d’écharpe par-dessus l’épaule, ou l’art de rendre crédible sa critique

– Déception  : la majorité de la population ne s’est pas rendue au festival

– Le PDG de Mezzo di Pasta entend demander des royalties sur les bénéfices du film The Lunchbox

– Marine Le Pen évoque un racisme anti-français dans la sélection des films du festival

– Resquille  : un festivalier de l’édition 2012 retrouvé sous un siège

– Un projectionniste retrouvé assassiné à la saucisse et au marteau. Le tueur aurait inscrit un « E » sur le mur

– Erratum : contrairement aux premières informations, le film Je ne suis pas lui n’est pas un biopic sur Patrick Dills

– Science : malgré l’expression, les nutritionnistes déconseillent de « bouffer du film »

– Le film The Peach Girl attire 300 geeks pensant assister au ébats amoureux de Super Mario

– Des places hard-discount à moins 25% pour le film Au Carrefour

– La personne ne souhaitant pas abuser du buffet de clôture continue de susciter l’interrogation

– Triste ironie : descente des contrôleurs et amendes en séries pour les spectateurs venant voir le film « Un transport en commun »

– Après six jours de festival, un journaliste réussit à écrire correctement les noms des réalisateurs indiens

– Les programmateurs diffusant Au revoir l’Été suivi de L’arrivée du Printemps ont été mis en examen pour incohérence chronologique.

– Radicalité : un réalisateur envisage une vision « épurée et poétique » du monde avec un film sans son ni image.

– Auteur de Transformers et Bad Boys 2, Michael Bay était infiltré à l’atelier scénario. Une cellule psychologique dépêchée d’urgence

– Le forcené qui cherchait une projection en VF a été maitrisé par la sécurité

La Team Preview